Véritable repère urbain, La Grande Poste dresse sa silhouette néo-mauresque immaculée entre la mer et le centre d'Alger « la Blanche ». Pour la dessiner au début du siècle dernier, les français Jules Voinot et Marius Toudoire ont réinterprété l'architecture traditionnelle du pays. Le résultat est l'un des monuments les plus emblématiques de la capitale algérienne, à l'époque point névralgique des services des postes et télégraphes. Pourtant, La Grande Poste, par ses dimensions, son opulence et ses faïences, tient davantage du palais que du bâtiment administratif.

Après une volée de marches en marbre, des portes en bois précieux sont surplombées par un porche somptueux, tout en arabesques – comme un avant-goût de l'intérieur de l'édifice, richement décoré. Dans la salle centrale, la coupole, prouesse de stucs et d'ornementations arabisantes, est la pièce maîtresse des lieux. Je n’ai pas eu l’occasion de visiter l’interieur de ce lieu actuellement en travaux, il est en cours de transformation pour devenir un futur musee. 

 

CBFF96B6-4AD6-416B-965E-5996BFB91235

B3C48F8A-9CDF-43AE-9CEB-EC944952BA85

B18C1076-78AA-4395-9EF8-8A24A15349DB

B1915FDD-CDB9-4206-8D77-1BC6E9A7BAC3

63474CCE-0DEA-4271-847B-5F4C913E8C5E

 

L’architecture de la ville d’Alger peut être très différentes et témoigne des nombreuses cultures qui ont marqué leur passage. 

E6F6F5EB-8A70-4203-8C9B-D723C4DA0D96

45A931FD-B0A6-4735-81AE-55C0D39DEE4B

42135B44-9252-4C28-9C41-661BADE0C10C

A28BCBBB-2CAA-4191-AF04-965F0AB1AE32

96EFDDD9-6E1D-4C29-97D6-C501E7E96785