Un Esprit voyageur

02 octobre 2018

Algérie - les ruines de Tipaza

Jolie ville côtière située à 68 kilomètres à l'ouest d'Alger, Tipaza abrite les vestiges d'une ancienne ville romaine. Fondée par les Phéniciens, elle passe aux mains des romains au deuxième siècle de notre ère, et s'agrandit vers l'ouest aux dépends d'une ancienne nécropole punique avant d'être détruite en l'an 430 par les Vandales menés par Genséric. 
Tipaza est un site inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1982. Les premières fouilles y ont été effectuées en 1895. 
 
Située sur la côte, au pied du mont Chenoua, à l'extrémité des collines du Sahel, Tipaza allie à la fois les plaisirà de la
montagne et ceux de la mer. Le site est remarquable, ces ruines qui plongent vers la mer offrent un cadre surprenant dans lequel il fait bon déambuler au gré des allées. 
Une petite visite ca vous tente ? Alors c’est parti

DF7399F1-94C5-45A5-930D-8B6608807C2A

019FE43B-A690-44E6-88CB-C6A62CD373CB

ECADF056-50D2-42CF-9DC8-66CA8A209F91

C1F991B6-4805-4AFE-888F-CA59A0B57425

92A283C7-4370-47C2-85CE-A98332544B0C

B3DFBC88-D446-4E54-811D-58A838E26614

A6DE0D92-CD7C-49AD-B7A8-C4B3CD336D4B

7CA24B5B-5259-4B83-B11F-80A85EBDAFBE

DB70A55E-CF4E-4F75-9AE1-96025944A426

25873515-A77B-4883-BAB9-1AAEB146EDE3

E0E173F5-0057-4D4C-87C6-3654E30A7AFF

A139D323-2EAA-4604-8080-6E7A7A38B7CF

49B38F7A-99B8-48AE-8EB1-D13E06E3A0A7

F0E353FB-A38B-4A5B-99D9-499D816F1B76

212A65EF-3A79-459E-AAED-A833814778C2

Posté par mimine39 à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 octobre 2018

Algérie - Casbah

Dans l'un des plus beaux sites de la Méditerranée, surplombant les îlots, la vieille ville d'Alger symbolise à elle seule l'histoire de la capitale algérienne.

Au IVe siècle, un comptoir phénicien y était installé. À l'époque ziride, la « casbah » désignait le point culminant de la médina dont elle se différencie aujourd'hui par sa ceinture de remparts qui date de l'époque ottomane. En principe, le soir, les portes sont fermées. 50 000 personnes vivent dans cette cité de maisons blanches aux murs aveugles, aux fenêtres minuscules et aux toits plats qui descendent en cascades vers le port.

La casbah se cache derrière la place des Martyrs, de style typiquement français. La vieille ville paraît immense, mais tous ses habitants s'y connaissent. Les petits ateliers d'artisans succèdent aux palais, les mosquées aux hammams et aux souks. Classé au patrimoine mondial de l'humanité depuis 1992, le quartier est resté fidèle à lui-même : simple, authentique et chaleureux.

J’ai pu apprecier cet endroit magnifique au travers d’une visite guidée particulière. Nous avons deambulé au travers de ces ruelles étroites pour mon plus grand bonheur ! Il est, à mon sens impossible de visiter pleinement la casbah seule. Nous passerions à côté d’endroit chargé d’histoire ! 

Allez quelques photos pour apprécier pleinement cet endroit. 

81A5F850-0576-4783-9472-73E5407729B5

D44E9130-03FA-4501-85AC-DD3EA475C045

D9954583-77D2-4987-8BD7-A892AC43EE65

A078D657-8AAE-4130-8F8D-B392AFA539CE

D67080A4-9B32-4E62-877E-B5E9DACF5DD2

098E8A0B-B549-4EC8-AAA6-F43ADE6531DF

691B23E0-2BC7-4402-96FE-EA687C5E7DE0

47BB52F7-2398-4BBC-9887-B0FEA2169E51

76A263C1-8772-433B-8689-FCBA01153D1C

26E36F6A-DBBA-474E-A16E-920755DEF668

B1A431BB-5CBA-4A09-BAE8-DB3F18AA0A91

5413EADF-D33F-425C-9E10-0B1DFB5CDB75

81997FDA-1BC9-4058-A336-7C04AF56717A

78687D08-B3F6-4596-84BA-A22D2DC4C0A6

 

1B2B991D-7ECA-4A52-A312-DD8F07318BC9

CE86B968-56D1-464C-AB47-30C444BF44D1

1A0E1B24-3240-49F9-9707-63B950896A31

 

Posté par mimine39 à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2018

Algérie - La Grande poste

Véritable repère urbain, La Grande Poste dresse sa silhouette néo-mauresque immaculée entre la mer et le centre d'Alger « la Blanche ». Pour la dessiner au début du siècle dernier, les français Jules Voinot et Marius Toudoire ont réinterprété l'architecture traditionnelle du pays. Le résultat est l'un des monuments les plus emblématiques de la capitale algérienne, à l'époque point névralgique des services des postes et télégraphes. Pourtant, La Grande Poste, par ses dimensions, son opulence et ses faïences, tient davantage du palais que du bâtiment administratif.

Après une volée de marches en marbre, des portes en bois précieux sont surplombées par un porche somptueux, tout en arabesques – comme un avant-goût de l'intérieur de l'édifice, richement décoré. Dans la salle centrale, la coupole, prouesse de stucs et d'ornementations arabisantes, est la pièce maîtresse des lieux. Je n’ai pas eu l’occasion de visiter l’interieur de ce lieu actuellement en travaux, il est en cours de transformation pour devenir un futur musee. 

 

CBFF96B6-4AD6-416B-965E-5996BFB91235

B3C48F8A-9CDF-43AE-9CEB-EC944952BA85

B18C1076-78AA-4395-9EF8-8A24A15349DB

B1915FDD-CDB9-4206-8D77-1BC6E9A7BAC3

63474CCE-0DEA-4271-847B-5F4C913E8C5E

 

L’architecture de la ville d’Alger peut être très différentes et témoigne des nombreuses cultures qui ont marqué leur passage. 

E6F6F5EB-8A70-4203-8C9B-D723C4DA0D96

45A931FD-B0A6-4735-81AE-55C0D39DEE4B

42135B44-9252-4C28-9C41-661BADE0C10C

A28BCBBB-2CAA-4191-AF04-965F0AB1AE32

96EFDDD9-6E1D-4C29-97D6-C501E7E96785

 

Posté par mimine39 à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2018

Algérie - Port de sidi Fredj

Situé dans une presque-île dans la commune de staoueli a 24 km a l’ouest d’Alger et considéré comme le portail de l’Afrique , lePort deSidiFredj fait partie de l’histoire de l’Algérie depuis le 05 juillet 1830 date de la sinistre journée du débarquement des forces françaises.

L’architecture de ce Port conjugue entre le modernisme et les traditions Algéroises , avec ses voûte outrepasses qui se téléscopes, ces fenêtres a moucharabiehs de bois, ces portes arrondies bordées d’un délicat motif sculpté, ces patios a galries frais et lumineux enjolivés de fines colonnes à l’antique.

010E15A5-B0F9-4C8A-BD0E-ECD5EA7196D4

3B48B005-4807-43E1-8CB9-9DCAC1DF5059

988E6290-561D-410F-AA4D-DD1B41CD17AC

793E589E-1795-4F85-8C01-BF11B8BFB511

03360A8C-3CBA-4BE3-9201-DFF4730C1935

EB096CF5-B45D-45B4-B002-B730A3A3B6BE

D2BA12D9-0884-43B5-A89C-EAC32ACE4EFD

A3546CCC-618A-4A12-AC88-C55838356E04

DE24D53E-BCBB-4D1E-87C0-4E1B33E77736

A18A0B11-8630-4F79-B00D-AA98417B8E07

5C908A55-15EA-407B-94F1-EF5D241BCC4C

3B10EC3C-EFF0-4D56-9984-217224B72A45

14CC1FE3-CBBA-4DCF-8372-52820D8E13D8

21263C1B-2F21-441D-8430-C5F4C8DF0993

Posté par mimine39 à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Algérie - Les jardins d’essai

Situé au Nord-Est de la capitale, Le Jardin Botanique du Hamma a traversé diverses étapes depuis sa création jusqu’à nos jours.

1831- Travaux d’assainissement

Tout commence lors du débarquement des troupes françaises en terre algérienne, où elles entreprirent en 1831 des travaux d’assainissement sur les terrains marécageux situés au pied de la colline des arcades, dans le but de les transformer en sols agricoles.La dénomination du lieu sous le terme de Hamma qui signifie fièvre (fait allusion à la fièvre paludique qui sévissait à l’époque) est due à sa richesse en eau et à son état d’insalubrité.

1832 - Concrétisation du projet

La concrétisation du projet eut lieu en décembre 1832 où le jardin devait servir à la fois comme « ferme modèle » et « jardin d’essai » afin d’installer, acclimater et multiplier les diverses espèces végétales, sa surface était alors de 5 ha. Depuis, le jardin n’est que succession d’agrandissement jusqu’à arriver à sa surface actuel de 32 ha en plus de sa partie collinaire (l’arboretum du bois des arcades).

Les principales allées du jardin portent le nom des espèces qui les constituent, elles ont été crées respectivement : en 1845 pour l’allée des platanes, 1847 pour l’allée des Dragonniers et l’allée des Bambous et 1864 pour l’allée des Ficus.

Le jardin fonctionna à ses début en tant que « Pépinière Centrale du gouvernement » en diffusant les végétaux utiles ; plantes médicinales, économiques et commerciales avant de s’orienter par la suite vers des activités scientifiques et horticoles, élargissant ainsi son réseau de correspondance et prenant pour désignation « Jardin d’Acclimatation du Hamma ».

commentaire issu du site web “les jardins d’essai”

56924018-24FB-4D9E-BBD2-4FACDB8BC469

A0AEEE39-68B9-4CB1-9DDC-C4E2C55D8AC4

9B4E98A1-E36B-4D3B-A91D-1B0696767E6D

88E45F81-2194-478A-8A54-5E47E8547A97

D08ECFA7-B18A-417B-A492-EDEFEC8E9DDA

11AD32B4-740E-49FF-883C-7D787D1723AC

B137110D-706B-44AD-B05A-3ECB5138D5A9

31F9252E-754E-4D40-8512-13AF9F14D6D9

A0FCE952-5D43-403F-9BCC-A7022C344662

C354C6E9-798F-4664-8BA5-5F4BFBA2DCED

7F445B00-817E-4546-8DB1-28E2E040DB05

1CF44429-F1C6-4849-BBDF-AFFDB6FA562E

 

32688DB6-89F1-47C7-93EE-AF66F45DB2EA

Posté par mimine39 à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]