Situé au Nord-Est de la capitale, Le Jardin Botanique du Hamma a traversé diverses étapes depuis sa création jusqu’à nos jours.

1831- Travaux d’assainissement

Tout commence lors du débarquement des troupes françaises en terre algérienne, où elles entreprirent en 1831 des travaux d’assainissement sur les terrains marécageux situés au pied de la colline des arcades, dans le but de les transformer en sols agricoles.La dénomination du lieu sous le terme de Hamma qui signifie fièvre (fait allusion à la fièvre paludique qui sévissait à l’époque) est due à sa richesse en eau et à son état d’insalubrité.

1832 - Concrétisation du projet

La concrétisation du projet eut lieu en décembre 1832 où le jardin devait servir à la fois comme « ferme modèle » et « jardin d’essai » afin d’installer, acclimater et multiplier les diverses espèces végétales, sa surface était alors de 5 ha. Depuis, le jardin n’est que succession d’agrandissement jusqu’à arriver à sa surface actuel de 32 ha en plus de sa partie collinaire (l’arboretum du bois des arcades).

Les principales allées du jardin portent le nom des espèces qui les constituent, elles ont été crées respectivement : en 1845 pour l’allée des platanes, 1847 pour l’allée des Dragonniers et l’allée des Bambous et 1864 pour l’allée des Ficus.

Le jardin fonctionna à ses début en tant que « Pépinière Centrale du gouvernement » en diffusant les végétaux utiles ; plantes médicinales, économiques et commerciales avant de s’orienter par la suite vers des activités scientifiques et horticoles, élargissant ainsi son réseau de correspondance et prenant pour désignation « Jardin d’Acclimatation du Hamma ».

commentaire issu du site web “les jardins d’essai”

56924018-24FB-4D9E-BBD2-4FACDB8BC469

A0AEEE39-68B9-4CB1-9DDC-C4E2C55D8AC4

9B4E98A1-E36B-4D3B-A91D-1B0696767E6D

88E45F81-2194-478A-8A54-5E47E8547A97

D08ECFA7-B18A-417B-A492-EDEFEC8E9DDA

11AD32B4-740E-49FF-883C-7D787D1723AC

B137110D-706B-44AD-B05A-3ECB5138D5A9

31F9252E-754E-4D40-8512-13AF9F14D6D9

A0FCE952-5D43-403F-9BCC-A7022C344662

C354C6E9-798F-4664-8BA5-5F4BFBA2DCED

7F445B00-817E-4546-8DB1-28E2E040DB05

1CF44429-F1C6-4849-BBDF-AFFDB6FA562E

 

32688DB6-89F1-47C7-93EE-AF66F45DB2EA