Restauré pour « Alger, capitale culturelle du monde arabe » et transformé en musée de l'enluminure, de la miniature et de la calligraphie, ce palais est incontournable.

 Au cœur de la casbah, dans la rue des Frères Mecheri,construit au XVIIIe siècle par le dey Mustapha Pacha, celui-ci y venait tous les jeudis après-midi et n'en sortait que pour la prière du vendredi.

Vous y entrez par la porte principale, ornée de clous en bronze et surmontée d'un magnifique auvent en bois de cèdre sculpté. D'ailleurs, toutes les portes intérieures sont faites de ce même bois. Les murs sont habillés de plus de 500 000 carreaux de faïence italienne et hollandaise – la majorité d'entre eux vient de Delft, aux Pays-Bas. C'est par la sqifa aux bancs de marbre que vous pénétrez dans le patio, puis accédez aux étages. Vous imaginez alors aisément le raffinement de celle qui a été l'une des plus belles demeures de la ville. D'abord palais privé, Dar Mustapha Pacha a ensuite abrité plusieurs administrations.

46370375-AC9C-4898-A80B-D6002644E75F

B8DCD40C-53E0-4376-BB38-00E13042BCC9

AB38720D-59AA-4DD1-95BC-FC55A745E02C

0F8A75B5-1D5D-4ABA-991A-2688350D906F

565098E1-CC1C-4BF7-8B94-E68EDF430620

458EE3BF-34C0-4B4E-B77D-A89312B4CDAE

EFBD0A92-4E77-4816-80CD-DB7282F92DA8

21786846-05F4-4350-9664-CD6A4ABD00C9

7B96FBC4-30BD-4E46-A749-67ED8A152DEE

F93E67F2-4DEA-4199-9266-1B4DE4E4AF5D

1B059A63-9ABB-458E-BAAA-C2B7B1D4EC09

92AD94DE-D64F-4716-8AEF-38195DB42C46

EA5E097D-293C-4210-BDB9-38DC37A3292C

A2A01E94-C106-4C9F-AF5F-09ED3AC78205

C5422A27-8FCF-4037-8EC1-7BABFFCD594E

 

B12BE444-DCBA-4CE6-AF65-8DE3E27723AB

 

D1FB6A28-02D3-4946-9936-35C259710B8A