Le temps est un bien tellement précieux, si précieux que nous n'arrêtons pas de courir après.
Les journées ne sont jamais assez longues, et encore plus maintenant que je me retrouve seule avec mes 2 loulous.

Après ce premier semestre fort compliqué et difficile, des vacances en 2 fois avec les enfants, il me fallait bien une semaine pour moi afin d'apprehénder le plus sereinement possible cette nouvelle rentrée un peu spéciale .

J'ai donc pris une semaine pour moi, rien que pour moi (enfin avec ma copine Isa). Du temps nous en avions, et avons pleinement profité.
Direction Fuerteventura pour une semaine de repos largement mérité !

Au programme, repos, soleil, piscine/plage, catamara, quad et un peu de visite mais avec un peu de recul il n'y a franchement pas grand chose à faire sur cette île...

Quelques repères :

A Fuerteventura vivaient des tribus aborigènes, jusqu'à ce que l'île fut conquise par le Royaume de Castille, au XVº siècle. À partir de ce moment, l'île s'est peuplée de nouveaux habitants qui s'installèrent dans la ville de Betancuria, premier centre urbain de l'île.
Le nom de Betancuria est un honneur à Juan de Bethencourt, noble d'origine normande qui commençât la colonisation de l'île au début du XVº siècle, en compagnie du militaire français Gadifer de la Salle.

A la fin du XVIº, début du XVIIº siècle, l'île de Fuerteventura a souffert de nombreuses attaques en provenance d'Afrique. C'est alors, que s'érigèrent les premiers châteaux et murailles, ce qui explique pourquoi la côte Est est pleine de châteaux.

C'est en 1812 que Fuerteventura fut nommée province Espagnole, date qui apparaît dans la constitution espagnole de l'époque.

L'économie de l'île était principalement basé sur l'exportation de céréales et vins mais le climat aride provoquât l'exil des habitants de l'île et sa postérieure désertification. Fin 70, avec l'arrivée du tourisme, l'île a commencé à se récupérer et à changer économiquement et sa population s'est déplacée vers les côtes ou le tourisme est, à l'heure actuelle, la principale forme de vie.

Betancouria

IMG_6681

IMG_6682

IMG_6683

IMG_6684

IMG_6685

La ville de Betancuria est la moins peuplée de l'île avec à peine 1000 habitants. Elle fut capitale jusqu'en 1860 à l'époque où d'autres parties de l'île commencèrent à prendre de l'importance. Son nom provient de Juan de Bethencourt et Gadifer de la Salle qui y ont construit la première colonie de l'île dans la vallée aujourd'hui connue comme Vallée de Betancuria.

La cathédrale (en photo ci-dessus) de Santa Maria de Betancouria, édifiées à son origine en style gothique normand, fut reconstruite à la moitié du 17è siècle, en un joli temps de trois nefs, avec des colonnes d'ordre toscanne.