Peur de rien...

Et pourquoi ce titre me direz vous ? et bien tout simplement parce que nous avons décidé de partir cet AM visiter le chateau de Breteuil et surtout ses jardins associés aux contes de Perrault et ce malgré la pluie qui menace...

A peine arrivés que la pluie se met à tomber, pas de chance... Heureusement pour nous cette averse n'a duré que quelques minutes !

Et c'est parti pour la visite du jardin et également du labyrinthe...

DSC02797

Le jardin à l'anglaise dit « jardin des Princes » est classé « jardin remarquable ». Il est ainsi nommé en l'honneur de l'amitié entre la famille de Breteuil et la famille royale anglaise. En effet, la rencontre organisée le 12 mars 1881 par Henri de Breteuil, le huitième marquis de la famille, avec son ami le Prince de Galles, futur Edouard VII et Léon Gambetta, pose les bases de l'Entente cordiale. De plus, en 1912, le jeune Prince de Galles, petit-fils d'Edouard VII, futur Edouard VIII, séjourne au château pour apprendre le français.

 

La restauration du jardin des Princes a commencé en 1991 sous la conduite de Séverine de Breteuil sur une étude du maître paysagiste René Péchère et de l'architecte en chef Jean Claude Rochette, avec le concours de l'Agence des espaces verts de la région Ile-de-France et du Ministère de la Culture.

 

La réhabilitation de cet espace s'effectue sur la terrasse la plus ancienne du potager-verger devenue friche. Le cheminement traditionnel des potagers a été rétabli et stabilisé, les grands carrés semés de gazon et bordés de platebandes de fleurs. L'ancien bassin d'arrosage central a été restauré et mis en eau. Des fruitiers en cordons, palmettes er croisillons ont été replantés en bordure et un mail de cerisiers du Japon a complété l'ensemble.


DSC02799

Réalisé en 2000, le labyrinthe aux mille buis permet de retrouver Cendrillon et son Prince charmant dansant dans le pavillon central. La jeune femme est si heureuse qu'elle en oublie les recommandations de sa marraine la fée : «à minuit le carrosse redeviendra citrouille!».

L'actuel labyrinthe situé sous la terrasse de l'Orangerie fait écho à un autre labyrinthe aujourd'hui disparu. C'est Claude-Stanislas de Breteuil (1730-1783), maréchal de camp, qui est à l'initiative de la création du bosquet chimérique réalisé entre 1772 et mars 1773 et dont le plan est toujours conservé dans les archives du château. Clou du jardin à la fin du XVIIIe siècle, il se situait derrière le colombier médiéval.

DSC02800

DSC02802

 

Les Contes de Charles Perrault

 

Les Contes de Charles Perrault ont une valeur universelle et constituent un véritable patrimoine littéraire. Sept célèbres histoires de cet auteur du XVIIe siècle sont mises en scène avec une vingtaine de personnages de cire dans les dépendances du château, autrefois lieux de la vie quotidienne. Vous pourrez ainsi découvrir le Petit Poucet et ses frères qui ont trouvé refuge dans le fruitier, rencontrer le Petit Chaperon rouge au chevet de son étrange Mère-grand dans la maison de poupée, admirer le malicieux Chat botté dans les écuries, surprendre Cendrillon dansant avec son Prince charmant au cœur du labyrinthe, tomber nez à nez avec l'impressionnant Barbe Bleue dans le salon de chasse, rencontrer la douce princesse Peau d'Ane chargée des travaux les plus ingrats dans le lavoir ou encore entrer à pas de velours dans la chambre de la Belle au bois dormant.

Ces scènes de contes ne sont pas là par hasard. En plus de ses qualités d'auteur, Charles Perrault (1628-1703) est un homme d'Etat important puisqu'il administre les finances du roi Louis XIV. De 1654 à 1664, il détient la fonction de commis dans l'administration de la Recette Générale des finances, dirigée par son frère aîné Pierre. C'est au cours de sa carrière qu'il rencontre le ministre Louis de Breteuil (1609-1685) qui occupe la charge de Contrôleur général des finances du 20 octobre 1657 au 12 décembre 1665 et qui précède Colbert à cet office. Depuis, c'est l'étroite collaboration de ces deux hommes qui est célébrée à Breteuil.

DSC02803

DSC02804

DSC02805

les jardins du domaine de Breteuil classés « jardins remarquables » s'étendent sur 75 hectares. Soigneusement entretenus, ils constituent un lieu de promenade idéal.

Le jardin à la française est situé de part et d'autre du château lui-même positionné dans un axe Nord-Sud. C'est à la fin du XIXe siècle qu'il gagne tout son éclat. Henri de Breteuil, le huitième marquis de la famille et grand-père de l'actuel marquis de Breteuil, entreprend entre 1897 et 1903 une ambitieuse campagne de travaux confiée aux paysagistes Henri et Achille Duchêne. Ces derniers établissent de grandes perspectives notamment grâce à l'aménagement d'un bassin appelé miroir d'eau du côté Nord qui domine la vallée de Chevreuse. Ils embellissent les pelouses et les allées, réalisent des jardins de broderies de buis côté Sud, une mosaïque de buis et des topiaires en boule ou en pyramide tronquée côté Nord. Les Duchêne s'inscrivent dans la tradition d'André Le Nôtre, le grand jardinier du château de Versailles. Ce renouveau du style classique s'intègre avec subtilité à la structure existante du site. Le cèdre du Liban planté à l'époque de Marie-Antoinette se fond par exemple parfaitement dans cet ensemble. C'est également le cas du colombier, unique vestige de l'époque médiévale. Il constituait une ressource économique importante car on y récupérait la colombine, un engrais très fertile. Aujourd'hui, dans ce colombier magnifiquement restauré, les visiteurs peuvent découvrir l'exposition «Breteuil à table». Une dizaine de grands tableaux de l'histoire de l'Art présentant des scènes de repas sont transposés en maquettes finement réalisées par Brigitte Duboc.

DSC02809

DSC02810

DSC02812

DSC02813

Laissez-vous transporter dans un autre temps !

Au château Breteuil, vous découvrez une architecture du XVIIe siècle, des tableaux royaux, un mobilier du XVIIIe siècle de grande qualité et surtout vous rencontrez une famille dont les ancêtres s'inscrivent au cœur de l'Histoire depuis quatre siècles. Henri-François de Breteuil, propriétaire-gestionnaire dynamique, souhaite vous faire partager ce patrimoine. Le château offre un décor prestigieux où près de cinquante personnages de cire réalisés par le Musée Grévin sont mis en scène. Vous ferez la connaissance par exemple de Louis XVI, Marie-Antoinette, Louis XVIII, Léon Gambetta, Marcel Proust...

 

DSC02814

 

DSC02815

 

DSC02817

Une très belle balade, j'ai même tenté, avec les enfants, la visite guidée du chateau, pas très adaptée aux enfants contrairement à ce que m'a précisé la personne aux caisses ! ou alors c'était une question de guide et le notre pas terrible !

Bref les enfants sont tout de même restés sage près d'une heure, le temps de déambuler dans les différentes salles du chateau.

Nous avons pu échapper à la pluie le temps d'une balade dans les jardins et le labyrinthe où Emily s'est montrée très observatrice et a trouvé le chemin de la sortie (ou plutôt de l'entrée vu que nous l'avons pris à l'envers ! ) de manière très rapide.

Clément quant à lui s'est une fois de plus fait porter sur mes épaules. C'est qu'il commence à être lourd le petit homme de 3 ans...

Voilà pour ce we, demain c'est la brocante, et ensuite je ne revois les enfants pour des we que le we du 20/21 Juillet :-( 
Je sens que ce délai sans mes enfants va être très très long... Mais bon j'en profiterai pour finaliser la déco de l'appartement ...